God save the queen : des origines bien françaises !

God save the queen : des origines bien françaises !

God save the queen : des origines bien françaises !

Les trompettes de l’orchestre royal  font vibrer les vitraux de l’abbaye de Westminster, installant une atmosphère solennelle , bientôt ce sont les timbales qui amènent l’hymne tant attendu , et puis , après quelques secondes graves et pesantes ,  les voix s’élèvent dans le sanctuaire sacré de la monarchie britannique , là où furent couronnés la grande majorité des souverains anglais . Alors , ce sont les personnalités les plus riches , les plus célèbres et les plus couronnées qui entonnent le « God save the queen » , à l’occasion du mariage de William , Duc de Cambridge et Kate Middelton , bientôt duchesse de Cambridge , en présence bien sûr de leurs majestés la reine d’Angleterre Elizabeth II et de son mari Phillip , Duc d’Edimbourg .  « Mon dieu qu’est-ce qu’ils sont beaux dans leurs uniformes » diront les britanniques amateurs d’évènements royaux du genre et surmédiatisés   .Tout le gratin de la monarchie européenne est présent , ainsi que quelques stars internationales , amis personnels de William et Kate . Il y a là de quoi faire rêver : un mariage sous les feux médiatiques , des têtes couronnées , de beaux uniformes ,et pour certains éventuellement  la présence du couple Beckham en personne . Au final , l’évènement de l’année dans la royauté anglo-saxonne prend plus l’allure d’un mariage « glamours » que d’un mariage royal ! Et pour couronner le tout , juste avant la bénédiction de l’évêque de Canterbury , résonne Le God save the queen ; l’hymne de la monarchie anglaise spécialement entonné pour vous . Mon dieu ! c’est un privilège ! on chante la gloire d’une reine juste pour votre mariage ? William et Kate ont de la chance , car en effet , l’hymne national anglais fait peut-être aujourd’hui la fierté du peuple Anglo-saxon . Mais sous cette ode, ce cantique à la reine d’Angleterre , le God save the queen cache une vérité abominable , propre à bouleverser les fondements même de la monarchie anglaise . Il faut relativiser , mais quand on sait qu’une rivalité a toujours existé entre l’Angleterre et la France , l’origine du God save the queen pourra choquer bon nombre de britanniques et faire sourire un bon nombre de français ; il n’y a aucun jugement de valeurs , aucune prise de parti par rapport à l’origine du god save the queen , mais juste une présentation des faits qui pourra déçevoir certains et amuser d’autres car l’origine de cet hymne rend la petite amertume qui existe entre français et britanniques ironique !

 Il faut d’ores et déjà le dire , l’hymne anglais a une origine on ne peut plus française , pour comprendre cela , il faut remonter plus de 300 ans  en arrière ! Nous sommes au début de l’année 1686 , le château de Versailles éclaire l’Europe entière à l’époque , et un roi en personne en a fait le siège de tous ses pouvoirs et y a centralisé la noblesse française : Louis XIV . Or , en ce 15 janvier 1686 , le roi-soleil se plaint de douleur à l’Anus , et bientôt , ce sont tous les plus grands médecins de Versailles et de France qui accourent au chevet du roi pour tenter de stopper ces douleurs atroces qui l’handicapent et l’empêchent d’exercer ses sports et de se déplacer dans les jardins de Versailles . Un abcès , c’est le diagnostique des médecins ; Louis XIV  souffre d’une sorte de tumeur au niveau de l’anus . Aussitôt , selon les méthodes traditionnelles , on crève l’abcès de sa majesté , mais très vite , le roi se plaint de douleurs plus terribles que les précédentes , et à nouveau , on « charcute », car il faut le dire nous sommes au XVII ème siècle et la médecine suggère plus de courage et de cran qu’à notre époque , le derrière de sa majesté le roi . La situation est alors plus que préoccupante ; on découvre que l’abcès s’est en fait écoulé dans un petit orifice de l’anus et a créé ce que l’on appelle une fistule anale. C’est donc le nouveau problème du roi qui doit être traité impérativement ; plusieurs traitements sont alors mis en application , et il est inutile de préciser quelle est la nature de ces traitements en France au XVII ème siècle  , mais néanmoins la fistule anale du roi louis XIV persiste et les médecins de Versailles font alors appel au docteur Félix , alors à l’époque joker médical du roi , qui lui, décide d’aller jusqu’à la fistule pour  nettoyer cet orifice . Seulement à l’époque , aucune opération n’avait été réalisée sur ce genre de cas , et après plusieurs mois de mise au point et d’essais , notamment sur des cobayes humains ( préalablement sélectionnés dans les prisons royales ) , le docteur Félix confectionne un outil spécifique , en forme de crochet pour aller jusqu’à la fistule du roi et la faire disparaitre ! Le résultat est probant malgré les douleurs infernales qu’engendre cet outil composé d’un scalpel et d’une tige de fer pointue ; la fistule disparait et le roi est guéri ! Il est à noter que l’opération cruciale se déroule en présence des plus hauts dignitaires de l’Etat  notamment Louvois, ministre de la Guerre, dans la chambre du souverain,  et qu’en plus de l’outil principal de l’opération, le docteur Félix « enfonçe » dans l’anus du roi un véritable tube creux ,nécessaire pour faire passer le crochet !   Plusieurs prêtèrent à cette guérison une dimension divine  (il le fallait bien ; le roi n’était-il pas l’envoyé de dieu sur terre ? )et c’est notamment le cas pour la duchesse de Brinon , alors à l’époque « supérieure au couvent de Saint-Cyr », sorte de mère supérieure d’un couvent , qui décida de composer un cantique remerciant dieu d’avoir sauvé sa majesté le roi , le texte fut chanté par les religieuses du couvent et bientôt , c’est Lully en personne ,alors compositeur du roi qui mit en musique la chanson ayant pour titre «  Grand dieu sauve le roi », autrement dit……..God save the king !Très vite, le chant tomba dans l’oubli à la cours du roi  , mais en 1714 , un dénommé Haendel , alors compositeur anglais de passage à la cours de France  , écouta ce cantique , aussitôt , celui-ci prit note des paroles et rentra bientôt en Angleterre . Le texte fut traduit en Anglais, et Haendel présenta la chanson au roi britannique, celle-ci lui plut tellement qu’il décida d’en faire l’hymne officiel de la couronne , et c’est ainsi que God save the king devint God save the Queen avec La reine Victoria au XIXème siècle et depuis 1953, date du couronnement de l’actuelle souveraine anglaise Elizabeth II .

 C’est donc une fistule anale , cette expression barbare et écoeurante , qui est à l’origine de l’hymne royal anglais , l’un des hymnes les plus chanté dans le monde entier encore aujourd’hui . Il aura fallut un abcès royal, une fistule anale , une guérison suivit d’un chant l’honorant , un voyageur de passage en France , une traduction et l’hymne Anglais était née. Ainsi , Anglais et Français ont néanmoins une chose en commun ! Il existe surement d’autres anecdotes de ce genre sur la culture anglo-saxonne et française , mais celle-ci a une portée beaucoup plus importante car peut-être les trois-quarts du peuple britannique , canadien et australien, qui reconnaissent le God save the Queen comme hymne royal , entonnent ce chant en pensant rendre hommage à leur pays et à la monarchie , mais en réalité , si l’on remonte au vrai but de ce chant , ce sont plusieurs millions de personnes qui remercient Dieu d’avoir soulagé le Roi louis XIV de ses douleurs à l’Anus , en sachant qu’aujourd’hui , l’hymne royal britannique est chanté avec beaucoup de fierté et de sérieux ! La Reine elle-même , exprime un visage de marbre lorsque le God Save de Queen résonne ! Il s’agit d’une anecdote , il ne faut pas l’oublier ; plusieurs chercheurs ne reconnaissent pas cette version de l’origine du God save the Queen , mais c’est celle-là qui demeure la plus censée bien que très fouillée et presque invraisemblable . Il n’en demeure pas moins que quand on observe la lutte que ce sont livrés Anglais et français durant l’histoire ; que ce soit lors de la guerre de cent ans où avec Napoléon Ier , cette histoire bouleverse en quelque sorte la fierté de ces deux pays , surtout pour les britanniques .Certains voient encore dans l’Angleterre , le suprême ennemi de la France ; rien de raciste , mais seulement quelque chose de normal et d’un petit côté patriotique et français .Ces gens-là peuvent désormais se consoler : le God save the Queen ne signifie plus grand-chose aux yeux des français après cette histoire !

11 votes. Moyenne 3.18 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site